La cote autobiz roule pour le Brésil

autobiz poursuit sa couverture des grands marchés mondiaux à la demande de ses clients Grands Comptes. La société lance aujourd’hui sa cote pour le marché brésilien des véhicules d’occasion, après avoir démarré la collecte de données dès avril 2011.

Le Brésil présente un fort potentiel pour autobiz, qui effectue déjà des relevés de prix sur les marchés des véhicules d’occasion (VO) de 25 pays. La société est aujourd’hui en mesure de proposer sa cote et son observatoire des transactions.

« Nous avons lancé ce projet voilà 5 ans exactement. Son niveau de maturité est suffisant pour démarrer la commercialisation de nos services auprès des professionnels du VO », déclare Emmanuel Labi, directeur général d’autobiz. « Les constructeurs et leurs réseaux, les marchands VO, ainsi que les assureurs et les experts automobiles disposent désormais d’un puissant outil d’analyse et d’aide à la décision.»

Dans un contexte de crise au Brésil, la demande automobile se concentre aujourd’hui sur les VO récents. Les immatriculations de véhicules neufs sont en recul depuis 3 ans déjà. De 4 millions d’unités en 2012, elles sont tombées à 3,5 millions en 2014 et 2,6 millions en 2015 (-26,7%)*.

En comparaison, sur un marché VO stable en 2015 à près de 10 millions d’unités, les ventes de véhicules âgés de 3 ans et moins connaissent un essor particulièrement rapide. Elles ont encore augmenté de 23,8% au 1er trimestre 2016, après une hausse de 33,6% en 2015, à près de 4 millions d’unités**.

« Une fiscalité désavantageuse sur les crédits à la consommation encouragent les acheteurs à se tourner vers des VO récents. Ils se déprécient moins, ce qui réduit le montant des mensualités à rembourser.», note Emmanuel Labi.

Pour autobiz, la prochaine étape va consister à déployer son outil autobizMarket auprès des distributeurs nationaux.

Au Brésil, la société assure également une veille sur le marché de l’immobilier depuis 2012.

* source Fenabrave – **source Fenauto

Contact :
Jérôme Fondraz, Directeur de la Communication
Nous contacter

Voir les autres communiqués