Monk et autobiz signent un partenariat pour la reconnaissance des dommages

Cet accord a pour but d’associer la technologie avancée de reconnaissance de dommages par images de la start-up française Monk à l’expérience d’autobiz, un leader européen de la cotation automobile. Ce produit est le fruit de la R&D conjointe entre les deux entreprises.

La reconnaissance des dommages à portée de smartphone

Le partenariat entre deux entreprises de la tech françaises vise à fiabiliser et simplifier le process d’inspection de véhicules, dans le cadre de leur reprise en point de vente ou à distance. À travers leur partenariat, autobiz et Monk seront parmi les premiers en Europe à mettre la puissance de la reconnaissance des dommages au service des professionnels. L’objectif est ainsi d’intégrer de la manière la plus efficace possible cette technologie dans les logiciels de reprise d’autobiz pour une utilisation réellement pratique au quotidien par tous les professionnels de la filière d’occasion.  La solution développée fonctionne avec un smartphone sans investissements lourds et contraignants en matériel fixe et en espaces dédiés. 

 

Lors d’une reprise, le professionnel doit en effet gérer plusieurs contraintes : être rapide et efficace face au client, relever l’intégralité des frais du véhicule avec précision pour maîtriser ses FREVO, générer une description détaillée pour revendre les véhicules repris plus rapidement, et enfin, calculer les prix de reprise et de revente avec le plus de sécurité et de précision possible pour optimiser ses marges.

 

Dans un contexte où le marché de l’occasion en 2021 sera nécessairement sous tension, fluidifier le processus de vente d’occasion ne peut qu’aider ses acteurs dans leur recherche d’efficacité et donc optimiser le temps passé en relation client.

 

« Nous utilisons déjà l’intelligence artificielle pour le calcul automatisé des prix de reprise, avec beaucoup de succès.  Plus de 90% de nos décisions d’achat en point de vente sont calculés par nos algorithmes.  A la suite d’une inspection, en quelques instants, nos programmes identifient le véhicule, valorisent les frevo, évaluent les risques de la reprise, déterminent le meilleur canal de revente et fournissent un prix garanti à nos partenaires.  L’ajout de l’intelligence artificielle de Monk dans nos process va permettre de réduire encore le temps nécessaire à une inspection et homogénéiser les relevés de frais entre les commerciaux » précise Emmanuel Labi, le Directeur Général d’autobiz.

 

Un potentiel immédiat de plus de 4.500 points de vente utilisateurs

A travers ce programme de coopération, autobiz fournit à Monk des dizaines de milliers de jeux de données, issus de ses outils, ainsi qu’une plateforme de test de plus de 100 acheteurs professionnels. A partir du premier trimestre 2020, ce seront plus de 4.500 points de vente et 8 constructeurs déjà clients des solutions de reprise d’autobiz qui pourront bénéficier de cette innovation. 

 

« Nous sommes très fiers d’annoncer ce partenariat avec autobiz, un acteur européen historique qui mettra la technologie et l’intelligence artificielle de Monk dans les mains de milliers de concessionnaires automobiles. Avec ce partenariat nous démontrons ensemble que le processus de rachat d'un véhicule d'occasion peut se faire en grande partie à distance grâce nos algorithmes, et ce à grande échelle. Ce projet commun permettra ainsi à de nombreux acteurs du remarketing d’accéder aux outils que nous avons développé pour leur filière depuis déjà depuis plusieurs mois. L'association de nos expertises et le professionnalisme des dirigeants d'autobiz sont clé pour Monk » ajoute Aboubakr Laraki, cofondateur et PDG de Monk.

 

À propos de Monk

Monk est une start-up dont l’expertise en intelligence artificielle de haut niveau s’applique à la détection de dommages automobiles. Leur solution permet de détecter les dommages faits sur un véhicule en s’appuyant sur des photos, aussi bien prises par des professionnels du secteur que par des conducteurs non-experts, dans lesquelles elle reconnaîtra les pièces automobiles concernées et les dommages présents, le tout pour une fraction du coût habituel d’une telle démarche non-automatisée. Monk travaille avec des leaders industriels de leurs secteurs tels que Getaround, Porsche et Bosch.

 

À propos d’autobiz

Depuis 2004, autobiz accompagne tous les acteurs de l’industrie automobile en Europe, grâce à des solutions de valorisation et de reprise. Cet accompagnement est basé sur 16 ans d’historique data ainsi que le savoir-faire web, logiciel et métier des 160 collaborateurs de l’entreprise. Aujourd’hui basée à La Défense (92), autobiz dispose également de bureaux à Berlin, à Valence (Espagne) et Milan. autobiz accompagne plus de 15 leaders du remarketing occasion (constructeurs, banques, leasers, enchéristes...) ainsi que 4.500 points de vente dans 18 pays en Europe.